Coach de vie

Carole – 35-36 ans lors de notre toute 1ère séance :

« Ce format est adapté à ta manière de procéder, étant donné que cela permet d’échanger sur la problématique durant la première heure, et de faire ensuite les soins durant la seconde partie de 2 heures. Cela passe très vite, je ne vois pas le temps passer. »

 

Sandrine E. – 44 ans lors de notre toute 1ère séance :

« J’apprécie, cela parait long mais parfois il faut du temps pour arriver à formuler des choses. De plus on ne se sent pas pressé, le temps de se détendre et de se sentir à l’aise. »

 

Isabelle – 35 ans lors de notre toute 1ère séance :

« 3h de séances, c’est parfait ! On a le temps de parler de ce sur quoi on veut travailler et de faire ce travail en profondeur. »

 

Nelly – 51 ans lors de notre toute 1ère séance :

« Le temps de la séance 3h était parfait pour moi, cela me permettait à la fois d’exprimer ce que je vivais et ce que je ressentais, puis j’avais l’éclairage nécessaire et une nouvelle conscience de ce que je vivais. »

 

Marie – 50 ans lors de notre toute 1ère séance :

« Et j’avoue qu’on ne voit pas le temps passer ! Elle ouvre une brèche, une blessure mais après elle soigne et cicatrise… »

 

Laurence – 31-32 ans lors de notre toute 1ère séance :

« Nécessaire car même avec un objectif on aborde plusieurs facettes. Les 3h permettent de prendre le temps et de bien travailler. »

 

Sandrine P. – 43 ans lors de notre toute 1ère séance :

« 3 heures peuvent sembler longues, mais elles sont nécessaires. »

 

Sylvie – 52 ans lors de notre toute 1ère séance :

« J’ai été accueillie avec bienveillance. La séance a duré 3h, comme les autres qui suivront, ce qui laisse le temps de se détendre et de se livrer. Surtout quand on est introvertie et que se dévoiler n’est pas si simple. La discussion est à bâtons rompus entre deux copines et pendant tout ce temps Patricia prend des notes. C’est un véritable échange.

 Au bout d’1h-1h30, la problématique ressort et devient évidente. Parfois inattendue ex : l’esclavage vécu par ma lignée paternelle et l’incidence inconsciente que cela a pu avoir dans ma vie.

 Même si l’on vient en sachant quoi travailler, ce temps de discussion permet d’affiner ou de trouver les ramifications à inclure dans le travail.

 Une fois les éléments clairs, Patricia utilise les outils qu’elle a acquis durant une vingtaine d’année et qu’elle a expérimentés sur elle ex : re-programmation cellulaire, Kabbale… »

 

Sandrine D. – 46 ans lors de notre toute 1ère séance :

« Au cours d’une séance de 3 heures, Patricia, toujours avec bienveillance et générosité, prenait  le temps nécessaire de  discuter avec moi afin de déterminer les axes à aborder. »

 

 Audrey – 35 ans lors de la 1ère séance :

« Dans ce cheminement, le spirituel est présent et apporte cette énergie d’amour inconditionnel qui nous nourrit sans limite. Nous étions en totale confiance pour aborder ce futur rempli d’espérance et de pleine santé. »